Aides

Obtension du Visa/EXEMPTION du Visa.

Informations mises à jour concernant le visa Vietnam à partir du 15 mars 2022

Le Vietnam rétablit sa politique unilatérale d’exemption de visa avec 13 pays

Le gouvernement Vietnamien a décidé de rétablir la politique d’exemption de visas pour les citoyens des pays suivants : la République Fédérale d’Allemagne, la République Française, la République Italienne, le Royaume d’Espagne, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, la Fédération de Russie, le Japon, République de Corée, Royaume de Danemark, Royaume de Suède, Royaume de Norvège, République de Finlande et République de Biélorussie à l’entrée au Vietnam dans les 15 jours à compter de la date d’entrée, quel que soit le type de passeport, le but de l’entrée, sur la base de satisfaire à toutes les conditions prescrites par la loi vietnamienne.

La politique d’exemption de visa à l’entrée du Vietnam pour les citoyens des pays ci-dessus est mise en œuvre pour une période de 3 ans, du 15 mars 2022 au 14 mars 2025 et sera envisagée pour prolongation conformément aux dispositions de la loi Vietnamienne.

La Résolution prend effet à compter du 15 mars 2022 et remplace les Résolutions n° 21/NQ-CP du 28 février 2020, n° 23/NQ-CP du 2 mars 2020 et n° 29/NQ-CP du 11 mars 2020. 2020 et le n° 33/NQ-CP du gouvernement du 19 mars 2020 sur la suspension temporaire de la politique unilatérale d’exemption de visa avec d’autres pays. 

Le ministère des Affaires étrangères examinera, évaluera et recommandera au gouvernement la prolongation, la suspension ou la résiliation de la politique unilatérale d’exemption de visa spécifiée dans la présente résolution.

__________________________________________________________________

Un visa non obligatoire dans certaines conditions

+ Pour le Vietnam

Les titulaires d’un passeport Français (ainsi qu’Italien, Allemand, Espagnol et Britannique) n’ont pas besoin de visa d’entrée pour des séjours d’une durée inférieure à 15 jours (jour d’arrivée inclus). Cette exemption est actuellement appliquée jusqu’à la fin du 14 mars 2025, et la possibilité de l’étendre à 30 jours est en discussion au niveau du gouvernement.

Si l’on est exempté de visa, il faut quand même être muni d’un passeport valide, et avoir une réservation de billet prouvant qu’on a prévu de quitter le Vietnam dans les 15 jours.

Les voyageurs exemptés de visa quittant le territoire et ayant prévu de revenir dans moins de 30 jours, doivent demander un visa pour ce deuxième séjour. Il faut attendre un mois, en effet, pour être de nouveau exempté de visa.

À l’inverse, ceux qui effectuent un premier séjour au Vietnam avec un visa ne sont pas obligés d’attendre 30 jours pour faire un deuxième séjour en bénéficiant de l’exemption. (s’ils restent moins de deux semaines cette fois).

Le visa sur passeport est donc obligatoire dans les cas suivants :

Séjour de plus de 15 jours ou Entrée avant les 30 jours suivants la dernière sortie sans visa.

Formalités pour obtenir le visa

Tout étranger doit être muni d’un passeport valable au moins 6 mois après la date de retour. La demande du visa se fait auprès de l’Ambassade du Vietnam dans le pays de résidence, ou par l’intermédiaire d’une agence comme PANORAMA TRAVEL VIETNAM. Cette deuxième formule – appelée “visa à l’arrivée” (ou “on arrival” en anglais) – est beaucoup plus économique et pratique. Une “lettre d’invitation” permet d’obtenir à l’aéroport, juste après l’atterrissage, un visa d’un mois pour 25 USD, de trois mois pour 50 USD, de six mois pour 95 USD, et d’un an pour 135 USD. Ces sommes peuvent varier selon qu’on a le droit ou pas à des entrées multiples, et sont à régler en espèces au service d’immigration dès l’arrivée. 

La procédure est simple. Depuis chez vous, vous nous envoyez une copie scannée des pages de votre passeport où figurent les informations vous concernant. Nous transmettrons ces données au Département d’Immigration Vietnamien afin d’obtenir la lettre d’autorisation. Au bout d’une semaine (au plus tard), nous vous envoyons par courriel une copie de cette notification. Il vous suffit de l’imprimer en couleurs, et de la présenter à l’embarquement quand vous enregistrez au comptoir de la compagnie aérienne (si non, on ne vous laissera pas accéder à l’avion). Puis après le vol, vous la laissez à l’immigration à l’arrivée.
Nous vous envoyons aussi un formulaire visa à imprimer également. Il faut le  remplir avec soin en y joignant une photo au format 4 x 6 cm. A l’ arrivée à l’aéroport Vietnamien, vous déposez au bureau de l’immigration ce document ainsi que votre passeport pour avoir votre visa et pouvoir passer la douane.
Notez que PANORAMA TRAVEL VIETNAM offre à ses clients le service de pré-approbation du visa. Vous n’aurez à régler que 25 USD par personne (ou 50 USD pour un de multiples entrées) à l’arrivée.

Exemption de visa pour les personnes d’origine Vietnamienne et leurs enfants

Les Vietnamiens d’origine ayant la nationalité française (ou celle d’un autre pays) et résidant à l’étranger peuvent demander un certificat d’exemption de visa d’une durée de 5 ans, pour eux et leurs enfants. Si leurs conjoints ne sont pas d’origine vietnamienne, ils ne peuvent pas en bénéficier (et doivent obtenir un visa comme les autres voyageurs). Les enfants de deuxième génération peuvent donc bénéficier de cette exemption si au moins un des parents est d’origine vietnamienne.

+ Pour le Cambodge et le Laos

L’obtention du visa touristique est plus simple que pour le Vietnam. Vous pouvez l’obtenir directement à votre arrivée aux postes de frontières de ces deux pays. Il suffit de présenter un passeport en cours de validité, ainsi qu’une photo et la somme de 30 USD en espèces. Le visa est délivré en quelques minutes. Pour le Cambodge, Vous pouvez égallement obtenir un visa à l’arrivée en ligne via ce ce site web : https://www.cambodiaonlinevisa.org

________________________________________________

MEILLEURE PÉRIODE POUR VOYAGER AU VIETNAM ?

Le choix de partir à telle ou telle période,  dépendra avant tout de vos disponibilités mais les critères climatiques (températures, ensoleillement…) exerceront une influence sur votre choix. Avant de vous expliquer, en détails,  les tendances météorologiques, on peut vous affirmer qu’il n’y a pas de “mauvaise” ni de “parfaite” saison pour visiter le Vietnam. Lorsqu’il fait mauvais dans une région, le temps peut être très beau dans une autre.

La mousson opposée qui s’étend du Nord au Sud, les multiples typologies de terrains et de paysages, les hautes et basses altitudes donnent au pays un peu de tout : vous pouvez vous habiller  de vêtements chauds sur une destination , comme  vous retrouver à bronzer sous un soleil de plomb à l’étape suivante de votre voyage. Aussi beau que cela puisse paraître, la diversité des conditions météorologiques, à travers le pays, pose également un dilemme : il est impossible de trouver un mois où le temps est parfait en permanence…… Pour dire les choses simplement, chaque mois et chaque saison au Vietnam répondra à certaines de vos attentes, mais pas à toutes…

Voici une “vue d’ensemble” des diverses possibilités météorologiques, dans 3 régions du Vietnam

– Au Nord (de la frontière Sino  – Vietnamienne jusqu’à Hue)

De Novembre à Mai :  C’est la meilleure période.

De Mai à Octobre : C’est l’été, il fait beau, mais chaud et humide (les températures varient entre 28° et 36°C). La meilleure période pour contempler des paysages avec leurs vraies couleurs, surtout les rizières en terrasse à la montagne du Nord.

De Juin à Août : Il fait très chaud et très humide.

De Septembre à Octobre : Le Nord du Vietnam peut subir quelques typhons, tempêtes venues de la mer orientale.

– Au Centre (de Hué à Nha Trang, y compris le Haut Plateau du Centre)

De Janvier à Mai : Meilleure période.

De Juin à Août : Ce sont les mois les plus chauds de l’année.

Septembre et Octobre : Période moins propice, époque de changement de moussons. Des typhons peuvent se former et s’abattrent sur le littoral. Sur les hauts plateaux, la température est beaucoup plus fraîche que sur la côte.

– Au Sud (de Phan Thiet au Delta du Mekong)

Il  y fait chaud toute l’année… ( la température varie entre 25° et 37°C).

De Novembre à Mai : Meilleure période, sèche et ensoleillée.

De Mai à Octobre : Pluies sporadiques en fin d’après –midi,  mais il fait toujours beau et chaud.

EN CONCLUSION : QUAND FAUT- IL ALLER AU VIETNAM & A QUOI S’ATTENDRE ? 

Si vous voulez du  beau  temps :

… partez entre Mars & Mai ou entre  Octobre et début Décembre.

 Le temps au Vietnam entre mars et mai est assez régulier et constant dans tout le pays, avec des températures moyennement élevées et très peu de pluie. La température ne dépasse guère les 30°C et ne s’élève sensiblement que vers la fin du mois de mai. L’humidité est plus élevée dans le Nord (Hanoi, baie d’Halong, Sapa) que dans le Centre (Hue, Danang, Hoi An) ou le Sud (Ho Chi Minh Ville, Nha Trang, delta du Mékong) mais en général plus agréable que le reste de l’année.

La période d’Octobre à début Décembre est plus fraîche que la précédente, avec des températures qui descendent en dessous de 20°C dans la partie nord du Vietnam. Toutefois, le faible taux d’humidité compense totalement le peu d’heures d’ensoleillement : vous bénéficierez d’une brise fraîche tout au long de la journée, certaines villes comme Hanoi étant réputées pour être idéalses à cette période de l’année. Il peut y avoir plus de pluie à mesure que vous vous dirigez vers le Sud, mais la tentation est également plus forte et la pluie vient et repart rapidement. Si vous passez la majeure partie de votre temps dans la région Centrale du Vietnam, entre Mars et Mai, ce sera la meilleure période, car il y a beaucoup moins de risques d’averses.

Le temps doux de ces deux périodes est idéal, surtout si vous souhaitez passer du temps à l’extérieur, que ce soit pour paresser sur une plage du Sud ou pour faire de la moto tout terrain dans le Nord. Il y a moins de risques d’insolations, de glissements de terrains, d’inondations ou de typhons, surtout de mars à mai, et donc moins de risques d’annulations de voyages.

Si vous voulez vivre des festivals :

… planifiez votre voyage entre Décembre et Mars

La période allant de fin Décembre à Mars est un “festival” d’événements culturels, qu’ils soient d’inspiration occidentale ou de traditions millénaires.

Vers la fin Décembre, les principales destinations touristiques seront illuminées par des “sapins” de Noël et des scènes de compte à rebours du Nouvel An, vous offrant un aperçu des valeurs culturelles modernes des Vietnamiens. Les églises et les cathédrales célèbrent normalement l’esprit authentique des fêtes avec des scènes de nativité, des prières et des chants. Les grands centres-villes, quant à eux, sont couverts de décorations et de musiques de Noël. Les jeunes profitent généralement de la semaine entre Noël et le Nouvel An, pour se retrouver entre amis, bien habillés et célébrer les fêtes de fin d’année, plutôt que de participer aux réunions familiales (qui sont réservées aux fêtes du Têt).

Les Vietnamiens ont deux ou trois jours de congés pour les vacances du Nouvel An, et de nombreux citadins passent cette courte période sur les plages voisines ou dans des destinations touristiques populaires comme la Baie d’Halong au Nord et Dalat au Sud. La ville peut sembler temporairement vide avant que la foule ne revienne pour préparer les vacances du Têt, qui ont normalement lieu de fin janvier à mi-février (la date réelle change en fonction du calendrier lunaire).

L’événement le plus important au Vietnam, c’est la fête du Têt ou le Nouvel An lunaire, porteur d’un grand dynamisme. C’est le moment de réfléchir sur le passé et de se tourner vers l’avenir, de prier pour que tout se passe bien, de se retrouver avec la famille élargie, et de chérir les moments de retrouvailles.

La période qui précède le Têt vaut vraiment la peine que vous vous y rendiez : vous serez témoin de ce chaos magnétique qui ne se produit qu’une fois par an. Les supermarchés sont inondés de confiseries rouges et jaunes, les rues sont animées par la circulation des habitants qui font leurs achats pour le Têt et les arbres décoratifs se trouvent en abondance sur les trottoirs,  en attendant d’être cueillis. Les villes et les campagnes s’animent totalement, ce qui est une bonne raison de visiter le Vietnam à cette époque de l’année.

Les jours du Têt, les rues sont étrangement calmes. Les magasins sont fermés, la circulation est réduite à presque zéro….! Vous verrez des Vietnamiens joyeux, jeunes et vieux, hommes et femmes, habillés de vêtements colorés, rendant visite à leurs familles et à leurs proches, ou se pressant dans les temples et les pagodes, dans l’espoir d’une année propice et chanceuse. Encore une fois, cela ne se produit qu’une fois par an – et le regret ou le manque d’intérêt sera la dernière chose qui vous viendra à l’esprit, même si les magasins et les services sont pour la plupart fermés.

La période qui suit le Têt – de la mi-Février à la fin Mars – est également dominée par les festivals culturels. Du Nord au Sud, le printemps est une période spéciale pour les Vietnamiens depuis la nuit des temps…. : c’est le moment de rester calme et détendu, de profiter de quelques voyages ou de participer à l’un des nombreux festivals , tels que le festival de Lim (Bac Ninh), la pagode des parfums (Hanoi), le festival de Yen Tu (Quang Ninh). Bref, si vous voulez découvrir la culture Vietnamienne sous son meilleur jour, visitez le pays pendant la période précédant le mois de mars.

Si vous voulez offrir les meilleures vacances possibles  à votre famille :

… optez pour la période entre  Mars et Mai ou Novembre

Il n’est pas vraiment dans l’intérêt de chacun de “trimbaler” sa famille, en ville, sous la chaleur étouffante de l’été (Juin-Août), sous la pluie battante (Septembre-début Octobre) ou dans les embouteillages (Décembre à Février).

Il ne nous reste donc que deux options : Mars-Mai ou Novembre, lorsque le temps est le plus calme et le trafic le plus acceptable. Le printemps est en pleine force à partir de Mars et vos enfants seront heureux de voir les fleurs tropicales en pleine floraison.

La température fraîche et le faible volume du tourisme intérieur vous permettent également de découvrir toutes les parties du pays que vous souhaitez : la mer, la montagne, la baie d’émeraude, la forêt tropicale, les hauts plateaux, les canaux et même les villes. Et si vous en avez assez des paysages naturels exotiques, vous pouvez toujours emmener vos enfants visiter un safari ou des parcs d’attractions, comme VinWonders (Nha Trang, Phu Quoc, Nam Hoi An) ou Sun World Park (Sapa, Halong Bay, Danang, Cat Ba).

Si vous êtes surtout intéressé(es)  par une séjour balnéaire :

… choisissez Janvier ou Avril-Mai.

Si vous visitez le Vietnam en janvier : choisissez les plages du sud comme Nha Trang, Vung Tau et Phu Quoc. Si vous visitez le Vietnam en avril-mai : choisissez les plages du nord et du centre, comme l’île de Cat Ba, Thuan An, An Bang, My Khe ou l’île de Ly Son.

La raison de planifier votre séjour balnéaire, pendant ces deux périodes n’est pas seulement le temps tempéré, les faibles précipitations, le ciel clair et le vent doux, mais aussi parce que la plage est largement désertée , l’idéal pour vos vacances…. La vaste étendue côtière du Viêt Nam est quelque chose à ne pas manquer, et vous pouvez également le faire en planifiant votre visite au bon moment.

En plus de vous laisser aller dans l’eau de l’océan Pacifique, vous pouvez également envisager l’une des nombreuses activités nautiques telles que la plongée en apnée, la plongée sous-marine, le parapente ou les visites d’îles. Le Vietnam est un paradis pour les plaisirs aquatiques,   vous ne serez jamais déçus.

Si vous voulez éviter la foule :

… laissez de côté les week-ends entre fin Décembre et mi-Janvier ou  de Juin à Août.

Si vous préférez la tranquillité à l’agitation, et si vous pouvez vous permettre d’adapter  votre temps de voyage pour cela, nous vous recommandons d’éviter les deux périodes suivantes : de fin Décembre à mi-Janvier et tous les week-ends d’été.

Il est indéniable que les vacances de Noël sont aussi la saison la plus chargée pour les touristes entrants : les hôtels sont réservés, les spas sont réservés, les restaurants sont réservés, les attractions ne sont pas réservées mais bondées. Tout le monde semble prendre ses congés annuels à cette époque et affluer vers les destinations populaires. Beaucoup se sentent mieux lorsqu’ils sont rejoints par une foule, mais si ce n’est pas votre cas, évitez cette période à tout prix. Cela peut vous permettre d’économiser un budget considérable, car les surtaxes de “haute saison” sont populaires à cette époque de l’année.

Viennent ensuite les précieuses vacances d’été des locaux : les week-ends de Juin à Août. Les Vietnamiens ne voyagent guère en solo – la plupart trouvent leur bonheur dans une destination bondée avec leur famille élargie. Il n’est donc  pas rare qu’un groupe de 20 à 30 personnes appartienne à la même famille. Les parents attendent normalement que leurs enfants aient fini l’école avant de se presser sur les plages. Cette période est sans aucun doute la haute saison des voyages Nationaux, et vous risquez de vous retrouver perdu dans un vaste océan de visiteurs Nationaux, applaudissant à tout rompre, en buvant des boissons alcoolisées, ou criant après des enfants qui courent partout dans le hall de l’hôtel.

Le meilleur scénario, si vous n’avez que ces mois à disposition : effectuez vos visites, plutôt les jours de semaine.

Si vous voulez obtenir un bon prix

… Mai et septembre sont à privilégier

En termes de météo, les mois de Mai et Septembre sont plutôt agréables pour commencer. La canicule n’est pas encore arrivée, ou est déjà passée par ces deux mois, et les vacanciers locaux aussi. La plupart des établissements touristiques baissent leurs prix pendant ces deux mois pour attirer davantage de visiteurs et équilibrer leur bilan annuel, ce qui signifie que vous pouvez économiser jusqu’à 20 % par rapport à la “haute saison touristique”.

De plus, vous pouvez vous retrouver sur une plage déserte, un sentier de montagne vide, une piscine “exclusive” rien que pour vous. Le soleil doré est au rendez-vous de 7 heures à 19 heures, mais sans l’intensité sévère des mois intermédiaires. Pour des raisons météorologiques et financières, il n’y a pas de meilleure période pour visiter le Viêt Nam qu’en Mai et Septembre. 

Guide de la météo et des événements au Vietnam par mois

Suivez les liens ci-dessous pour obtenir un résumé du temps au Vietnam pour chaque mois de l’année.

Vietnam en janvier Vietnam en Février Vietnam en Mars
Vietnam en Avril Vietnam en Mai Vietnam en Juin
Vietnam en Juillet Vietnam en Août Vietnam en Septembre
Vietnam en Octobre Vietnam en Novembre Vietnam en Décembre

Meilleure période pour voyager au Laos ?

Le Laos connaît deux grandes saisons:

La saison sèche, d’octobre à avril : en moyenne 21 °C aux mois de Novembre et Février, et 25 °C aux mois d’Octobre et Mars. De mi-Mars à fin Avril cependant le mercure peut grimper jusqu’à 40 °C dans les plaines.

La saison des pluies dure de Mai à Septembre.

La meilleure  période pour visiter le Laos est la saison sèche où les températures sont les plus douces. L’humidité est plaisante alors que le ciel reste dégagé à cette période de l’année. Au nord, nous  vous conseillons de vous vêtir chaudement pendant les soirées car les nuits sont très fraiches. Hormis  les conditions de séjour en  zone montagneuse, la saison sèche constitue la meilleure période pour visiter le Laos. Toutefois, vous pouvez également découvrir du mois d’avril au mois de juin les régions montagneuses qui sont plus fraîches.

Meilleure période pour voyager au Cambodge ?

Deux saisons : la saison des pluies de mai à octobre, et la saison sèche de novembre à avril.

La saison sèche est caractérisée par l’absence de pluies, du beau soleil et une température agréable (de 25 à 30°C). L’inconvénient principal de cette période est le bas niveau des cours d’eau et du lac Tonle Sap qui rend certains trajets en bateau impraticables. Le climat est chaud toute l’année, mais la saison sèche est plus agréable.

La saison des pluies est caractérisée principalement par la chaleur (jusqu’à 35 – 40°C) et l’humidité. Les pluies sont régulières, souvent en fin de journée. Elles sont fortes mais courtes. Les premiers mois de la saison des pluies sont les plus chauds de l’année.

La meilleure période pour visiter le Cambodge se situe entre le mois de novembre et le mois de mars. La période la moins bonne se situe entre le mois d’avril et le mois de juin, lorsque la chaleur et l’humidité atteignent le plus haut niveau.

La réponse à cette question dépend aussi de plusieurs critères:

+ Dans quelle partie du Vietnam souhaitez-vous vous rendre ? Une extension au Cambodge, au Laos…?

+ Avez-vous l’intention de partir pendant la basse saison pour profiter de tarifs plus avantageux ?

+ Préférez-vous les climats secs ou humides, ou cela n’a-t-il pas d’importance pour vous ?

+ Quelles activités aimez-vous particulièrement ?

+ Préférez-vous la chaleur ou le froid ? N’êtes-vous pas sensible aux écarts de température ?

+ Souhaitez-vous assister à une fête nationale ou à un festival particulier ?

+ Souhaitez-vous éviter les foules de touristes et les transports bondés ?

Pour plus amples informations, nous vous invitons à faire appel à notre savoir-faire en partageant votre projet de voyage via cette formulaire voyage sur mesure au Vietnam

À VOIR AUSSI:

Conseils pour les Vols internationaux  Croisières au Vietnam
Obtention de Visa | EXEMPTION DE VISA Séjours balnéaires au Vietnam
Informations sanitaires | Le paludisme Chez l’habitant au Vietnam
Assurances de voyage Vietnam + Séjours plongée sous marine au Vietnam
Douanes au Vietnam Voyage Golf au Vietnam
Hébergement, conseils & critères de sélection La baie d’Halong en hydravion & hélicoptère
Voyage en famille /avec des enfants Activités hors de sentiers battus au Delta du Mékong
Monaires et Change du Vietnam

La question sur la monnaie du Vietnam est un sujet très important pour des voyageurs étrangers souhaitant visiter ce beau pays. Grâce à nos petits renseignements dans cette fiche, nous espérons que vous pourrez avoir un aperçu de la monnaie du Vietnam et tout ce qu’il faut connaître en matière d’achat durant votre séjour.

billet monnaie vietnam

Billets vietnamiens

Le Vietnam Dong et ses caractéristiques

Au Vietnam, le Vietnam Dong est la monnaie officielle (đồng Việt Nam), émise par la Banque d’Etat. Son code international, selon ISO 4217, est VND et son abréviation est đ, mis à droite et un peu au dessus de la valeur monétaire d’un exposant. En langage courant, on appelle couramment le đồng (littéralement “cuivre”) un bạc (littéralement, “argent”). Un « đồng » vaut 100 xu (sou) ou 10 hào mais actuellement, les unités “xu” et “hào » sont trop petites, donc, on ne les publie plus.

La monnaie vietnamienne est disponible en 5 pièces en métal (200đ, 500đ, 1.000đ, 2.000đ et 5.000đ) et des billets en papier.

Cependant, avec l’inflation galopante, les pièces ne sont plus  en circulation, il n’existe aujourd’hui que des billets de  1000₫, 2000₫, 5000₫, 10,000₫, 20,000₫, 50,000₫, 100,000₫, 200,000₫ et 500,000₫, en coton ou en polymère. Avant, ces billets étaient appelés populairement « Tiền cụ Hồ” par l’image du Président Ho Chi Minh en avant et en particulier, pour distinguer d’autres types de monnaies distribuées au Vietnam avec le même nom de “đồng”.

banque vietnamienne pour echange des euros, dollars en monnaie dong
Banque Vietnamienne

La monnaie Vietnam Dong par rapport aux devises internationales

Puisque les taux de change internationaux ne cessent de fluctuer, il est difficile de déterminer une valeur fixe pour la monnaie vietnamienne. Actuellement, un dollar américain équivaut à 21.700 đồng et un euro à 25.000 đồng. Durant votre séjour au Vietnam, ces devises internationales (euros, dollars américains) sont très courantes dans les règlements des achats, en particulier le dollar américain. On trouve dans la plupart des hôtels, des restaurants au Vietnam, les tarifs affichés en dollars. Cependant, il est peu conseillé pour l’usage de ces monnaies étrangères en réglant vos petites dépenses, notamment si vous envisagez de faire vos courses auprès des commerces de rue car la plupart des Vietnamiens ont également l’habitude de mettre en parité l’euro et le dollar américain, ce qui n’est pas du tout avantageux.

Pour pouvoir gérer vos dépenses au juste prix, il vaut mieux utiliser le Dong vietnamien, ou à défaut des petites coupures d’un dollar américain. Si vous n’avez que des euros sur vous, il est facile de les changer en monnaie locale dans des bureaux de change ou banques plutôt qu’à votre hôtel ou à l’aéroport, la conversion dollar- đồng ou euro- đồng de ces établissements est souvent désavantageuse pour vous, on prend souvent des commissions.
Les autres solutions de paiement admises au Vietnam

Au cas où vous n’auriez pas d’argent liquide sur vous, vous pouvez retirer de l’argent aux distributeurs automatiques de billets (DAB), en VND. Les DAB vietnamiens bénéficient d’un emplacement stratégique auprès des commerces en villes. De plus, vous pouvez utiliser votre carte crédit Visa ou MasterCard pour régler vos notes d’hôtels et grand restaurant. Si vous avez des chèques de voyage, il faut noter que seules les banques en grandes villes comme Hanoi ou Ho Chi Minh – ville acceptent le change. Dans les provinces ou des endroits plus reculés, seule la banque vietnamienne Vietcombank accepte la conversion des chèques de voyage en monnaie locale mais vous devez toujours signer avant le banquier pour cette acceptation, et n’oubliez pas que les banques prennent toujours de commission, entre 0,5 et 3% environ sur le montant de votre chèque.

Nous vous souhaitons bon voyage au Vietnam !

Bagages et Vêtements Vietnam ?

bagages et vêtement Vietnam

La  question des bagages et vêtement Vietnam pour préparer votre séjour est essentielle. Que faut-il mettre comme vêtements et accesoires dans son bagage?  Quelle doit être la taille de ma valise?

Vous avez raison de vous poser cette question, surtout lorsque vous prévoyez une  destination lointaine comme le Vietnam. Le temps est assez changeant, d’une région à une autre, d’un jour à l’autre, d’une saison à une autre.

Généralités sur la Météo du Vietnam

Sachez bien que, l’été est très ensoleillé et caniculaire au Vietnam, mais  les pluies et orages tropicaux soudains rafraichissent l’atmosphère. En outre  pendant les périodes les plus recommandées pour les visites au Vietnam, c’est-à-dire de Novembre à fin Avril-début Mai, il y a des jours où de faibles crachins tombent, surtout dans le Nord. Alors que le Centre est très exposé aux moussons du Nord.

Quelle est la météo et la meilleure période pour partir au Vietnam ?

Consulter notre série d’article dédiés : Climat et météo Vietnam

Conseils bagages et vêtements en fonction des saisons

Nous allons donc vous conseiller de préparer vos vêtements et bagages selon vos activités prévues et la période de votre séjour au Vietnam.

De Mai à Juillet

La période la plus difficile  au niveau de la température pour un touriste occidental est l’été. Vers fin Mai, Juin et Juillet, il fait un temps très chaud dans le pays, du Nord jusqu’au Sud, en passant par le Centre.

En général, plus on descend vers le Sud du pays, plus la température moyenne monte. En été, il peut faire jusqu’à 39-40 degrés. Si vous venez dans le pays pendant cette période, mieux vaut adapter vos activités. C sera, par exemple de privilégier des croisières sur les fleuves, ou sur la mer.

Ou encore de privilégier les activité en début de matinée ou en soirée avec des marches plutôt courtes et des visites en intérieur pour éviter la chaleur.

En cette époque il vous faudra absolument emporter avec vous des chapeaux, imperméables, et n’oubliez pas la crème solaire. En effet, si nous avons en commun un soleil unique, ce dernier n’est pas le même en région tropicale. Il est bien sûr beaucoup plus brûlant.

Vêtements léger et chapeau

Vous pouvez vous attendre en cette période à des courts orages et donc préparer protections pour vos sacs, matériaux ou papiers importants afin  de les sauver de l’humidité. Si vous prévoyez les marches pédestres en cette saison, n’oubliez pas de mettre quelques bouteilles d’eau dans vos sacs chaque jour (gourde isotherme). Vous les trouverez très utiles. En moyenne, sous la chaleur tropicale, vous transpirez beaucoup plus  que chez vous en Europe ou en Amérique. Surtout lors d’une activité physique.

Évitez surtout durant cette période de porter des vêtements trop serrés et épais. Sachez que par un temps chaud et humide comme au Vietnam, les vêtement assez amples vous aideront à faire circuler l’air. Ils apporteront donc de la fraîcheur. Les vêtements fin en coton ou en chanvre favorisant l’évaporation sont aussi recommandés.

chapeaux-conique-hue-vietnam

Pourquoi pas vous laisser tenter par le Chapeau conique Vietnamien, il est toujours plébiscité par les locaux et constitue une protection efficace contre le soleil. De plus il vous donne un look exotique et Vietnamien!

Chaussures

Si vous prévoyez de quitter les villes pour les campagnes ou les montagnes en cette période, n’oubliez pas des chaussures ayant des talons adaptés aux terrains boueux et glissants, car des risques d’orages et de pluies sont fréquents. De bonnes chaussures de marche sont indispensable pour aller découvrir les belles rizières du Vietnam!

Maillot de bain!

baignade-enfant

Enfin, au cours de cette période très chaude, on peut toutefois profiter au maximum des avantages de la nature vietnamienne. N’oubliez donc pas de mettre dans vos sacs ou valises des maillots de bains. Le Vietnam a tellement de belles plages et de retenues d’eau qu’il faudra absolument les visiter.

Et pourquoi pas une baignade? Lors d’une croisière dans la Baie de Ha Long surtout, permet de se baigner dans ses eaux émeraudes sous un ciel d’été très ensoleillé. Il tentera n’importe quel voyageur ayant l’âme de l’aventure et de l’exotisme!

Bagages et vetement pour le voyage au Vietnam

Les affaires pour le Vietnam

À partir du mois d’Aout jusqu’au Novembre

Pour cette période, s’il reste des risques orageux ou cycloniques, il fait beaucoup moins chaud. Le climat est beaucoup plus agréable par rapport aux mois de Mai, Juin et Juillet.

Si vous visitez le Vietnam en cette période, vous pouvez emporter avec vous des vêtements légers et fins. Il y a en cette saison des jours où le soleil brille toute la journée sans être pour autant trop brûlant. Nombreuses sont les personnes qui choisissent de sortir sans chapeau sous ce ciel pour se faire bronzer. Attention tout de même à ne pas trop vous exposer!

En fait les bagages sont les mêmes que pour la période de mai à juin, mais le climat sera beaucoup plus agréable!

L’hiver de Décembre à Février

On commence à subir des chutes de températures à l’arrivée des premières moussons. Donc si vous vous rendez dans le pays, surtout dans le Nord et le Centre,

Des Vêtements plus chaud et imperméables

Préparez bien des vêtements plus épais comme des pulls et polaires, des chaussettes, de bonnes chaussures. N’oubliez pas des imperméables en genre poncho pour ne pas être mouillé par de possibles crachins, parfois très persistants.

Si vous prévoyez de nombreux déplacements des plaines jusqu’aux montagnes, sachez bien que les températures changent avec un décalage important. S’il fait par exemple 10-11 degrés à Hanoi, il peut faire 4/5, voire 2/3 degrés à Sapa, à 1.600 mètres d’altitude.

Préparez aussi des vêtements capables à la fois de garder la chaleur et de couper les vents froids, voire l’humidité. Nombreux sont les voyageurs qui choisissent cette période pour faire des treks dans le Nord montagneux vietnamien, pour sa douce température.

Chaussures

Préparez toutefois de bonnes chaussures aux talons adaptés aux terrains et chemins boueux et glissants. Vous serez plus à l’aise lors des jours de crachins persistants.

Différence entre le Nord et le sud en période hivernale

Sachez aussi que s’il fait très froid dans le Nord, vous pourrez ranger tous vos vêtements chauds dans votre valise en arrivant dans le Sud où le climat est très contrasté. Là, il faut prévoir des vêtements plus légers et fins pour une température nettement supérieure ! n’oubliez pas non plus votre maillot de bain!

Quel est le nombre de bagage à prendre?

Sur un plan logistique, si votre séjour dépasse plus d’une semaine au Vietnam avec beaucoup de déplacements et  différents moyens de transports, vous feriez mieux de préparer, en dehors d’une grosse valise très solide, un ou deux petits sacs que vous portez toujours avec vous pour des choses importantes tels objets, papiers ou médicaments dont vous aurez besoin à n’importe quel moment.

Dans tout les endroits que vous visitez, il vous sera tout à fait possible de confier vos grosses valises à l’hôtel si vous prévoyez d’y revenir. Les petits sacs seront alors très utiles, pour contenir des cadeaux aussi!

Enfin, même si vous avez des appareils technologiques sophistiqués, de petits stylos, crayons et quelques bouts de papiers pourraient vous servir à n’importe quel moment. D’ailleurs, si vous avez l’intention d’offrir des cadeaux aux enfants des montagnes ou des campagnes, ceux-ci vont adorer tout ça, mieux que des bonbons.

Pharmacie personnelle

Certains médicaments pour la prévention (en cas de fièvre, rhumes, diarrhées etc…) sont à prévoir dans vos sacs. Même si la cuisine vietnamienne est très appréciée, il existe, comme partout, des troubles digestifs liés aux changements d’habitudes alimentaires et d’environnement. Surtout lorsqu’on passe d’une région climatique à une autre.

Personnelle et indispensable. la pharmacie doit contenir vos médicaments usuels auxquels vous ajouterez :

  • antalgiques (Paracétamol, Ibuprofène).
  • antidiarrhéiques (Tiorfan de préférence, Imodium.
  • Norfloxacine ou Bactrim Forte au-delà de 3 jours avec fièvre).
  • antiseptiques intestinaux (Smecta, dont le sachet sert de verre).
  • antispasmodiques (Phloroglucinol, Spasfon).
  • anti-nauséiques ou vomissements (Domperidone ou Motilium).
  • antiseptiques de type Bétadine jaune pour désinfecter les plaies ou blessures. bandages (sparadraps et Elastoplaste,car ils peuvent être forts utiles).
  • collyre pour les yeux.
  • crème de protection pour les lèvres et la peau, vitamine C, crème pour les coups de soleil, brumisateur. gel pour les courbatures.
  • nécessaire pour soigner les pieds (Tricostéril, Mercurochrome), ainsi qu’une pince à épiler et une aiguille pour les échardes.
  • produit anti-moustiques.

Transport des bagages pendant le séjour

Votre bagage sera enregistré en soute pour les voyages par avion, votre bagage sera enregistré en soute pour les voyages par avion.

Le poids autorisé d’un billet économique des vols nationaux par personne limite à 20kg maximum, les dimensions devront se limiter à 40X60X100cm.

De plus, un seul bagage à main est autorisé par passager, qui ne devra pas excéder 5kg et dont les dimensions devront se limiter à 55X40X20 cm.

Sur les vols intérieurs, il est interdit de transporter boissons, briquet, allumettes dans votre bagage cabine.

Quant aux voyages en train, en bus ou en voiture privée, il n’y a pas de limitations particulière.

Le transport de vos bagages en toutes circonstances, comme le transfert à l’hôtel, à l’aéroport et à la gare est compris dans  notre service. 

Bon voyage au Vietnam !

Que manger et boire au Vietnam ?

Que manger et boire au Vietnam ?

que boire et manger au Vietnam
Repas du Têt vietnamien

La cuisine vietnamienne est riche en saveurs, en goûts et en recettes. Cette gastronomie a pu bénéficier de tous les avantages de l’environnement tropical du pays: richesse et diversité de plantes, de légumes, d’épices, de riz ainsi que d’une abondante richesse en eau tant en eau douce qu’en eau de mer…

D’ailleurs, chaque région a sa cuisine et ses recettes spécifiques. Ainsi, la cuisine du Sud Vietnam est plutôt axée sur les goûts sucrés et pimentés alors que celle du Centre se distingue surtout par une belle décoration et présentation de plat, alliant la finesse et la légèreté.

La cuisine vietnamienne

Cette cuisine est aussi très diversifiée et très fine. Dans l’ensemble, la cuisine vietnamienne a su hériter du patrimoine culinaire traditionnel, déjà très variée, tout en s’enrichissant d’apports extérieurs, comme par exemple, ceux de la cuisine européenne, française a priori au début du siècle passé, pour se diversifier.

La gastronomie vietnamienne s’est inspirée de la diversité des ingrédients locaux et du savoir-faire des chefs cuisiniers pour créer des plats traditionnels, rendant possible de délicieuses recettes.

que boir et que manger au vietnam alimentation
Pho vietnamien ( soupe de Pho )

Il existe partout au Vietnam de bons cuisiniers. Chaque famille ont un savoir-faire qui se perpétue de génération en génération. On peut dire que c’est une cuisine traditionnelle.  L’omniprésence du riz au Vietnam est très flagrante. le bol de riz vietnamien est la seule chose invariable dans le méandres des mets vietnamiens. De plus, on le consomme de multiple manière.

Pour tout savoir sur le riz et l’alimentation vietnamienne, merci de consulter notre article dédié : le riz vietnamien

s

Conseils pour l’alimentation lors d’un voyage au Vietnam

Les premiers jours

Soyez prudents! bien que l’alimentation vietnamienne soit très digeste, votre estomac n’est pas encore habitué à un tel changement. De plus votre corps s’habitue progressivement au décalage horaire et à des heures de repas différentes.

Privilégiez des plats simples et sains à base de riz, de légumes et de viande maigre. Optez également pour des aliments cuits plutôt que des salades.

Vous pouvez vous inspirer de nos recommandations de plats sains et populaires.

L’hygiène alimentaire

L’Hygiène alimentaire s’est grandement améliorée ces dernière années. Les règles sanitaires sont en place et vous garantissent une sécurité pour vos estomac. Evitez cependant les restaurants de rues les premiers jours.

Choisissez des adresses de restaurants recommandées

Que ce soit un restaurant de luxe ou bon marché, vous n’aurez pas de mal à trouver des recommandations et avis. De notre coté, notre agence de voyage travaille uniquement avec des délicieux partenaires de confiance!

Dans les villes comme Ha noi ou Ho Chi Minh-Ville, même dans des villes de province, on peut toujours trouver un restaurant dit “familial”. Ce sont souvent des femmes qui gèrent de tels restaurants. Ces femmes possèdent un savoir-faire typique perpétué depuis des centaines d’années et leurs recettes sont souvent très appréciées.

On a par exemple trouvé à Hanoi de petits restaurants servant des raviolis vietnamiens (banh cuon), des grillades de poissons (cha ca) à Hanoi. Hue est réputée pour ses petits restaurants familiaux de bun bo (soupe de boeuf de Hue). Quand on parle de Hai Phong au Nord, on pense très souvent à un plat qui a fait sa renommée: banh da cua (bouillon au crabe dans lequel sont trempées de galettes de riz)…

Dégustez les plats chez l’habitant

Dès que vous mettez vos pieds dans une nouvelle région au Vietnam, Profitez dès que possible des occasions de séjours chez l’habitant pour goûter des plats typiques préparés directement par les gens de la famille. Vous aurez l’occasion unique de déguster des poissons grillés entre les tiges de bambous chez les Muong, un bouillon de poissons chez les Viet ou une sorte de pâté de poisson enroulé dans des feuilles de bananiers et puis, cuits à la vapeur chez les  Thais…

En été, les familles vous préparons le rouleau de printemps vietnamien. C’est un plat que toutes les familles vietnamiennes savent préparer. La fraicheur, les saveurs riches et concentrées, l’ambiance familiale unique, les sauces particulièrement préparées… sont les atouts de cette cuisine qu’on ne trouvera nulle part ailleurs.

alimentation que boire et manger au vietnam
Plats vietnamiens

Conseil sur l’eau

Pour un voyage au Vietnam il est déconseillé de prendre de l’eau du robinet, des glaçons, des glaces et de l’eau proposés par des vendeurs ambulants. On achète des bouteilles d’eau minérale comme de « la vie » qui est une marque très sûre du pays.

Chez l'habitant au Vietnam ?

Loger chez l’habitant au Vietnam

En venant au Vietnam, les voyageurs ne veulent pas seulement visiter de belles merveilles naturelles comme la baie d’Halong, Tam Coc … , d’anciennes belles villes comme Hanoi, Hoi An … , des cités historiques comme Hue, Saigon …, des zones aquatiques comme le delta du Mékong, ils veulent également visiter les régions montagneuses reculées ; visiter les villages rustiques cachés derrière des monts ou des vastes rizières en terrasse ; visiter de  modestes maisons en bois se cachant timidement dans la vallée ; visiter des minorités ethniques vivant tranquillement avec leurs valeurs culturelles et traditionnelles originales transmises de générations en générations. Afin d’y rester un peu plus longtemps et s’imprégner de la vie là-bas, ils ont choisi de passer une ou plusieurs nuits « chez l’habitant », une nouvelle expérience complètement différente de ce qu’ils ont vu en Europe.

Alors, que signifie « nuit chez l’habitant » ?

Contrairement aux « maisons d’hôtes » ou aux « gites », lors de la nuit chez l’habitant, vous serez dans une vraie maison locale où une famille vit quotidiennement avec une ou plusieurs générations. Afin de mieux accueillir les touristes, la famille a agrandi sa maison, équipé des meubles et d‘articles indispensables comme des couvertures, des rideaux, des moustiquaires, des ventilateurs électriques … et peut-être de l’eau chaude… etc. Le soir, la famille cuisinera des plats traditionnels. C’est une occasion de voir comment les « Viets » cuisinent au feu de bois et découvrir les techniques locales. Vous pourrez également participer à la cuisine avec vos hôtes. Après cela, vous pourrez partager le dîner et discuter avec eux.

 

ẢNH ẢNH ẢNH###################################

Quelles sont les avantages lors de la nuit chez l’habitant ?

La nuit chez l’habitant ne signifie pas seulement  « dormir ».

+ C’est avant tout un moyen d’intégrer la culture et la vie locale, de se dégager du point de vue externe et de s’ouvrir sur un mode de vie différent du vôtre. Vous pourrez   découvrir un mode de vie original,  les traditions et les longues histoires de chaque ethnie . Vous aurez plus de temps pour vous immerger au coeur de la vie rurale.

+ Après une journée de visite, en venant chez l’habitant, vous serez amenés à participer à leur vie quotidienne via des activités   comme la préparation d’un repas, jardinage, soin des animaux (buffle, bœuf, cochon, chèvre…etc). Cette opportunité vous permettra d’apprendre à cuisiner des spécialités du pays par des techniques locales (cuisine par terre avec des baguettes et du feu…) et d’échanger avec les gens votre propre culture. Et la richesse sera aussi le bonheur qui découlera d’un repas partagé en famille.

+ Pour des voyages en famille, une nuit chez l’habitant sera un choix idéal pour vos enfants. Puisqu’ils auront plus de connaissances, découvriront de nouvelles plantes, et le  savoir -faire  des métiers ancestraux au quotidien. En outre, ils pourront rencontrer et échanger avec leurs nouveaux amis Vietnamiens, se rendre compte de la différence  du   confort de leurs vies quotidiennes en Europe et celles plus rudes  des montagnes, ils comprendront mieux la difficulté, au quotidien des populations locales. 

+ En général, les maisons des familles d’accueil se situent dans des villages reculés sans poussière  et loin de bruit des moteurs. Là, souvent avec beaucoup d’arbres, c’est le meilleur endroit pour se détendre et profiter de l’air frais, les « meilleurs médicaments » pour la santé.

+ De plus, c’est là où l’on trouve des vraies images traditionnelles du Vietnam. Donc c’est un choix pour des amateurs de photographies.

Les conditions de vie et le confort fourni chez l’habitant :

Malgré des points forts, ce n’est pas toujours facile pour les voyageurs de faire le choix entre une nuit chez l’habitant ou une nuit à l’hôtel. Certains seront amplement satisfaits de ce confort, d’autres peuvent le trouver trop spartiate. Donc nous voudrions vous parler davantage des conditions de vie et de confort chez les locaux, à savoir que:

+ En général, ce sont des maisons communes des ethnies minoritaires, en bois ou en bambou, plus souvent sur pilotis avec la pièce de vie principale à l’étage. Les maisons sont plus ou moins décorées, plus ou moins “belles” en fonction des ethnies et du niveau social de chaque famille. La grande salle sert d’espace commun   pour les activités pendant la journée et pour les repas.

+ Les douches et toilettes sont souvent partagées avec la famille et sont à l’extérieur de la maison. Elles sont  sommaires mais tout à fait pratiques pour le minimum vital avec une douche à l’eau chaude et des toilettes normales à l’Européenne (avec un siège). 

+ Des espaces pour  dormir sont créés juste avant de se coucher. Les familles  mettent à disposition de  chacun un matelas, une couverture, une moustiquaire. Des rideaux peuvent être tendus pour vous procurer plus d’intimité. En période estivale,  des ventilateurs électriques sont à disposition. Dans certaines maisons, vous pouvez dormir dans une pièce indépendante avec toilettes à l’intérieur mais sans climatisation. Cependant, c’est à votre demande car ces types de maisons sont souvent moins authentiques.

+ Dans toutes les familles, les membres  cuisinent eux-mêmes. Les ingrédients viennent du jardin ou d’un petit marché près du village. Beaucoup de légumes et de fruits frais sont utilisés dans la cuisine Vietnamienne. Nous avons évidemment la possibilité d’assister à  l’élaboration du repas  et d’y participer si l’envie vous en prend. La cuisine étant la plupart du temps dans une pièce annexe de la maison. En montagne, les cuisines sont par terre et on cuisine au feu de bois avec des baguettes. Peu de familles ont de la cuisine au  gaz, (cependant à la campagne ou dans les deltas, les familles utilisent le gaz ou l’électricité pour la cuisine).

Les repas sont pris de manière conviviale, nous nous installons en rond, assis au tour de la table ou à même le sol pour partager le repas avec la famille d’accueil. Selon les saisons et selon les familles et les maisons, il se peut que le repas soit pris ailleurs, comme par exemple sous la maison sur pilotis, ou dans le cour  de la maison ou dans la salle de cuisine.

Bien que le confort soit un peu simple par rapport à la vie quotidienne Européenne, de nombreux touristes ont choisi cette formule pour vivre des expériences uniques que l’on ne trouve nulle part ailleurs    !

ảnh
chez l’habitant

COMPARAISON DES NUITS “CHEZ L’HABITANT” DANS CHAQUE RÉGION ET CHAQUE PAYS 

ACTIVITÉS ACCOMPAGNÉES

* Chez l’habitant au Nord du Vietnam:

1. Où ? Et quelles ethnies ?

+ À Sapa : Dans cette région touristique, vous aurez plusieurs de choix possibles  pour passer  une «  nuit chez l’habitant » comme : village de Ta Van ou de Giang Ta Chai de l’ethnie Dzay ; village de Taphin de l’ethnie Dao Rouge ; village de Cat Cat, Sin Chai ou Lao Chai de l’ethnie H’mong Noir ; village de Ban Ho de l’ethnie Tay.

+ À Bac Ha : village de Na Lo ou Na Hoi ou Thai Giang Pho de l’ethnie Tay- Nung ; Village de Ta Van Chư ou de Ngai Phong Cho de l’ethnie H’mong bariolés (plus rustiques que les autres).

+ À Mai Chau – Pu Luong : Villages Văn, Bước, Mai Hich…etc de l’ethnie Thai Blanc

+ À Tam Coc et l’ile de Cat Ba : Maison commune Vietnamienne construite  en briques (modernes et plus confortables)

+ À Nghia Lo, Mu Cang Chai : des villages de l’ethnie Thai Noir (Thai Dam)

+ À Ba Be, Cao Bang, Ha Giang…etc il y a des maisons d’accueil chez des familles Tays ou H’mongs.

+ À Bao Lac : des maisons des lolos noirs (très rustique).

Il existe encore d’autres villages isolés où vous pourrez « nuiter chez l’habitant » mais cela nécessitera    des grandes randonnées pour y rendre.

2. Activités suggérées associées aux nuits chez l’habitant

+ Visiter des marchés colorés ethniques où les caractéristiques typiques des minorités se cachent dans les régions montagneuses surtout à Bac Ha.

+ Visiter des écoles

+ Faire des randonnées ou des balades autour  des villages pour mieux  connaître les “us  & coutumes” découvrir l’artisanat  traditionnel  des ethnies Hmong, Dzay, Tay, Nung, Lolo… surtout à Sapa et Nord-Ouest.

+ Déguster des spécialités typiques des minorités dans le Nord.

+ Apprendre à faire de la « cuisine   locale ». Partager des repas avec les ethnies et vivre au rythme des villages éloignés du flot touristique.

+ Participer aux activités  quotidiennes : Désherber, Cultiver des légumes, repiquer le riz, récolter le riz, soigner des animaux…etc

+ Effectuer des balades en vélo sur les chemins pittoresques pour contempler les rizières en terrasses  et les villages avoisinants ainsi que vous impreigner dans  la vie quotidienne des  populations locales et faire des rencontres sympathiques.

+ Découvrir la musique et les danses traditionnelles des ethnies minoritaires comme l’ethnie Thai.

+ Faire des croisières en bateau local, en kayak ou en radeau en bambou,   pêcher dans les piscicultures.

* Chez l’habitant au Sud du Vietnam

1. Où ? Et quelles ethnies ?

+ Dans presque tous les villages du delta du Mékong : des familles de l’ethnie Kinh (My Tho, Ben Tre, Ba Tri, Vung Liem, Can Tho, Long Xuyen…) ou des Khmers (Tra Vinh).

2. Activités suggérées associées aux nuits chez l’habitant

+ Participer à un cours de cuisine avec la famille d’accueil.

+ Faire des promenades pédestres dans les hameaux à la rencontre des locaux.

+ Balade en vélo dans la campagne avoisinante, à travers rizières et cultures potagères ou les champs de cocotiers & les vergers.

+ Croisière en bateau moteur ou en barque à rames sur le fleuve Mékong.

+ Visite des marchés flottants pour découvrir la vie et les activités fluviales des habitants vivant sur les rives du Mékong

+ Visite des vergers, des jardins fruitiers pour déguster des fruits tropicaux ainsi que des spécialités locales.

+ Visite des villages de pépinières, la briqueterie, la fabrique familiale de bonbons à la noix de coco, la fabrication des nattes avec une occasion de vous y essayer …

+ Participer à un marché local où vous ferez des achats avec votre “ chef cuisinière”, vous rencontrerez les   locaux avec leur accueil chaleureux.

+ Pêcher à la ligne  dans des bassins entourant la maison.

Des conseils et expériences pour mieux choisir et mieux voyager avec cette formule :

+ Bien que les familles d’accueil possèdent les conditions nécessaires pour accueillir les clients, il est un peu moins agréable de loger dans une famille locale en hiver surtout dans le Nord du Vietnam. Il faut donc prévoir des vêtements chauds pour les mois de novembre à mars, mais une petite laine suffit en octobre, et en avril.

+ Si vous voulez passer une « nuit chez l’habitant » avec un certain  confort, il vaut mieux de choisir Ba Be, Mai Chau, Delta du Mékong et Sapa. Car dans ces régions, certaines familles peuvent vous proposer une  chambre privée.

+ Il vaut mieux « voyager léger » chez l’habitant avec un sac à dos. Emmenez avec vous des tongs, une serviette de bain, une trousse de toilette personnelle (crème & brosse à dents, shampoing,..). Si votre voyage est prévu en hiver dans le Nord (de novembre à mars), il faut bien entendu prévoir des vêtements chauds et de bonnes chaussures de marche.

+ Il faut savoir que pour les maisons sur pilotis en montagne, il y a des escaliers en bois pour monter et descendre. Donc pour les séniors, il vaut mieux de bien vérifier ce point pour éviter de mauvaises surprises. 

+ Quand on passe la nuit chez l’habitant, on doit s’adapter à la vie des villageois et non l’inverse. Il est primordial de respecter les cultures locales. Votre  guide saura vous conseiller afin de savoir  ce qu’il faut ou  faut pas faire pour éviter les situations   embarrassantes ou ne pas commettre « d’impair ». Par exemple : il vaut mieux s’habiller correctement chez l’habitant. Ne pas porter des habits trop courts ! 

+ Les villageois se lèvent habituellement tôt pour partir travailler dans les champs ou dans les montagnes. Il faut donc se préparer à entendre le bruit de la cuisine, des animaux , se réveiller plus tôt que d’habitude. Ne soyez pas surpris d’entendre pendant la nuit ou à l’aube le chant des coqs, l’aboiement des chiens et des bruits martinaux. Et même parfois (de plus en plus rare), en fonction de la région et de l’emplacement de la maison, nous entendrons le son de la radio relayée les hauts parleurs depuis la maison communale du village.

+ Votre guide reste indispensable en tant qu’interprète et aussi pour vous faire percevoir les subtilités de cette culture. Il vous accompagnera jusqu’au sein des habitations locales, qui sont ici plus qu’ailleurs, un lieu de vie quotidien. Les familles d’accueil ne parlent que de langue maternelle donc Profitez bien de la présence du guide pour avoir le meilleur contact possible avec vos hôtes. Le chauffeur sera avec vous chez l’habitant. Donc aucun  tracas pour vos bagages.

Carte du Vietnam ?
Carte du Vietnam
Carte du Nord Vietnam.

 

 
Carte du centre Vietnam