Parler du peuple thaï, en particulier au Vietnam, est long et complexe, avec des approches différentes. Notre point de vue vous est présenté sous la forme de quelques chapitres qui peuvent caractériser la population Thaï. Rappelons qu’ils représentent l’une des plus importantes ethnies parmi 54 qui vivent et travaillent au Vietnam.

Origine et Langue Thaï

On appelle TAI différentes populations de langue tai, assez différentes les unes des autres elles ont des origines ethniques diverses et des religions spécifiques.  Les Thaï sont également connus sous le nom de Tay Khao ( Thai blanc ), Tay Dam (Thai noir ), Thai Do et quelques autres sous-groupes pas clairement délimités. Les Thaï étaient présents au Vietnam il y a plus de 1000 ans, avec leur propre langue et écriture. Les Thaï parlent des langues appartenant à la langue thaï-kadai. Parmi ce groupe se trouvent la langue thaï du peuple thaï, la langue lao du peuple lao, la langue shan du peuple birman et la langue zhuang du sud de la Chine. Dans notre Vietnam, 8 minorités ethniques, dont Bo Y, Giay, Lao, Lu, Nung, San Chay, Tay, Thai sont toutes classées comme groupe linguistique thaï. Les Thaïlandais résident dans certaines des principales provinces suivantes du Vietnam : Hoa Binh, Lai Chau, Dien Bien, Son La, Lao Cai, Yen Bai, Thanh Hoa, Nghe An.

Nguoi_Thai_0

Population

Les Thaï de ces huit provinces représentent 97,6 % de la population. Selon le recensement de 2009, les Thaï de notre pays totalisent 1 550 423 personnes, ce qui représente le troisième groupe ethnique au Vietnam. Cette statistique par rapport à il y a 10 ans, en 1999 a augmenté de plus de 200 000 personnes. Ce qui représente une croissance modérée de la population des minorités ethniques au Vietnam.

La résidence des Thaï vietnamiens se trouve principalement dans le nord-ouest, quelques-uns dans l’ouest de Thanh Hoa, Nghe An. Actuellement, avec l’esprit de liberté inscrit dans la constitution, ils résident dans 63 provinces et villes pour vivre étudier et prospérer, avec d’autres groupes ethniques, afin de contribuer au développement du Vietnam.

Economie et Production

L’économie thaï traditionnelle est mobilisée autour de l’agriculture l’irrigation des champs. Ils disposent de beaucoup d’expérience dans l’endiguement, le creusement de fossés, l’érection de poteaux et d’abreuvoirs pour recueillir l’eau. Le riz humide est la principale source de nourriture, en particulier le riz gluant. Les Thaï défrichent également les champs, cultivent du riz et des cultures de montagne et de nombreux autres fruits et légumes. Chaque famille élève du bétail de la volaille, tricote, tisse et fabrique de la poterie. La céramique du peuple Thai Son La dispose des matériaux, d’une technologie et de méthodes de cuisson très proches de ceux de l’histoire ancienne du Vietnam, il y a environ 2000 ans, en conséquence, elle est considérée comme un trésor pour une étude comparative temporelle que l’on peut retrouver dans des documents archéologiques et ethnographiques.

Nguoi_Thai_2

Coutumes Patrimoine Culturel

Le mariage thaï a pour tradition d’héberger le couple dans la famille de la mariée, à la naissance du 1er enfant ils s’installeront dans la famille du marié. Aujourd’hui cette coutume traditionnelle a été brisée, bien qu’il y ait encore quelques cas où la famille de la mariée revendique cette tradition. Cependant, ce n’est pas un phénomène unique, mais fréquent dans toute communauté en difficulté. Les filles Thaï après leur mariage doivent se coiffer en chignon sur le dessus de la tête, comme indicateur de l’état matrimonial

Les Thaï croient que mourir c’est continuer à “vivre” dans l’au-delà, donc les funérailles sont la cérémonie pour voir les morts à “Muong Troi”. Les scépultures du peuple thaï sont généralement situées en forêt, avec des maisons funéraires et des tombes. Dans le passé, les Thaï avaient également la coutume de construire une tombe en pierre, vestige de la croyance funéraire mégalithique. Cette croyance a disparu, mais les aspects sont encore visibles au travers de sculptures de piliers en bois de certaines tombes.

Nguoi_Thai_4

La culture folklorique du peuple thaïlandais est extrêmement riche. Ce sont des mythes, des contes de fées, des légendes, des histoires, des poèmes, des chansons folkloriques… Les célèbres œuvres poétiques du peuple thaï telles que Xong chu Xon Xo,  Khum Lú à úa sont des héritages culturels précieux soigneusement conservés. Le thaï est encore préservé jusqu’à présent dans la communauté.
Le peuple thaïs a rapidement eu une écriture, de sorte que de nombreuses lois et coutumes anciennes ont été conservées sous forme écrite, papier ou sculptures. Les Thaï adorent chanter, avec beaucoup de gestes, et particulièrement avec les mains et aussi les pieds. C’est une façon de réciter de la poésie ou de chanter, avec accompagnement et danse. De nombreuses danses telles que la danse Xoe, la danse des stalles, le lancer sont également devenues des patrimoines culturels immatériels célèbres de cette communauté, que non seulement les vietnamiens connaissent mais que le monde entier admire à chaque prestation à l’étranger.

Habitat

Les maisons Thaï par rapport aux maisons vietnamiennes et chinoises, sont construites sur pilotis. La maison du peuple Thaï blanc est assez proche de la maison du peuple Tay – Nung. La maison du peuple noir thaïlandais est proche du style de maison des résidents Mon – khmers. Cependant, la maison du peuple Thaï noir a une particularité que l’on ne retrouve pas dans les maisons des habitants Mon-khmers : la toiture traditionnelle desThai noirs prend la forme d’une carapace de tortue ils pensent que cet animal leur a appris la construction de maisons. la tête a une caille (je ne comprends pas ce terme ! s’agit t-il d’une écaille ?)aux styles très différents. Les deux pignons sont vides et entourés de garde-corps. Les cadres de portes et de fenêtres sont disponibles dans une variété de styles décoratifs.

Nguoi_Thai_3

Le cadre thaï a deux types de base, qui sont la résistance Khu et Khay Dien. Parce que Tray Dien est la résistance étendue en ajoutant deux colonnes supplémentaires. Ce style se rapproche progressivement de celui de la famille Tay – Nung.

La disposition de l’espace de vie de la maison du Black Thai est assez unique : les chambres ont toutes leur propre nom. L’étage est divisé en deux parties : La partie est pour la résidence des membres de la famille, la moitié est pour la cuisine et l’autre est pour les invités masculins.
Les croquis ci-dessus illustrent ces quelques propos sur le peuple thaï au Vietnam.

 

Trả lời

Email của bạn sẽ không được hiển thị công khai.